Labyrinthe Médias

Le 22 mars 2001,dans le cadre de la semaine de la Presse à l’école, l’A.L.E.P. (Association Laïque d’Education Populaire a organisé une journée nommée « Labyrinthe Médias » avec l’appui de l’Education Nationale, du Centre Départemental de Documentation Pédagogique et du Conseil Général de la Dordogne.

A l’intérieur de la salle A. France à Bergerac (24), les élèves des écoles participantes (Saint-Germain et Mons, Peymilou, Bergerac Edmond Rostand, Bergerac Romain Rolland et Bergerac Le Taillis) ont passé la journée à recueillir des informations, les mettre en forme et tirer un journal propre à chaque école.Les points d’informations sont répartis en « labyrinthe » dans la salle avec des thèmes variés et actuels, points d’infos tenus par diverses personnalités du Bergeracois..

Une partie du « labyrinthe »

Un pompier

Ont répondu présents:

  • des auteurs de livres pour enfants
  • le journal régional « Sud-Ouest »
  • La Poste
  • Télécom avec Wanadoo
  • les pompiers
  • un peintre local
  • Aquarium de Creysse
  • un archéologue du Conseil général
  • le Procureur de la République
  • le secrétaire général de la Mairie de Bergerac
  • un responsable de l’Environnement
  • l’école des sciences
  • l’aéroclub de Bergerac-Roumanières
  • la Bibliothèque Municipale
  • les musées bergeracois

Le Président de l’aéroclub

Selon leurs goûts et par petits groupes, les élèves de chaque classe ont interrogé les intervenants, prenant des notes écrites. En liaison avec leurs camarades restés à l’école, ils ont pu leur demander par fax des compléments d’infos sur le sujet traité mais également utilisé Internet si besoin était.

L’archéologue

Les journalistes au travail

Toutes ces infos ont été mises en forme avant d’être traitées sur ordinateur, pour la plupart, à l’aide du logiciel « Publisher ». Chaque école ou classe a tiré son journal qui a rassemblé tous les articles élaborés par les jeunes enquêteurs. Il a fallu mettre en page les titres, les articles, les photos dans des mises en page personnelles et variées.
Voici quelques extraits de ces journaux:Ce peintre est bergeracois, il n’a pas de préférence (paysages et visages). Il a déjà exposé à plusieurs endroits. Il a commencé la peinture à sa retraite, car avant, il était directeur à l’école de l’Alba.Il peint beaucoup de paysages et de temps en temps, il en invente. Si vous avez l’occasion, allez voir ses tableaux, il s’appelle monsieur Lallé et il a un talent exceptionnel.(Extrait du Pt’it Rolland)
Le travail de pompier comporte de très grands risques, pourtant nous avons rencontré des pompiers passionnés par leur métier. On peut devenir pompier dès 12 ans: il faut aller à la caserne pour s’entraîner chaque mercredi et chaque dimanche matin. A 18 ans, on peut devenir véritablement pompier après avoir passé un examen assez difficile. Dans la caserne de Bergerac, il y a 100 pompiers: 36 professionnels et 64 volontaires. Le salaire d’un pompier débutant est d’environ 7500F. Pas très élevé pour les risques courus…( extrait de La Gazette des Truffons; St-Germain et Mons)
Nous avons rencontré le guide de l’Aquarium de Creysse. Il s’occupe de 33 espèces dont 7 espèces de poissons migrateurs qu’il a trouvés dans la Dordogne. Il y a 19 bacs et un peu plus de 400 poissons en tout. Il les nourrit en leur donnant 3 kg de nourriture par jour. Les 7 espèces de poissons migrateurs sont: le saumon atlantique, la truite de mer, l’alose, l’esturgeon européen, la lamproie, l’anguille. L’esturgeon européen est une espèce protégée. L’anguille va déposer ses oeufs à 300 mètres de profondeur.(extrait Les P’tits loups de Peymilou)
Le grand quotidien régional Sud-Ouest est vendu chaque jour à 360 mille exemplaires. Ce sont 259 journalistes qui rédigent les articles. Quand on achète son quotidien Sud-Ouest chaque matin à 4,90 F se doute-t-on de tout le travail qui a été nécessaire? Quand les 259 journalistes ont terminé la rédaction des articles, il faut encore 9 heures pour que le journal sorte de l’imprimerie. Le journal est distribué dans huit départements. Vendu 4,90F il coûterait en réalité 10,90F. C’est la publicité qui paie la différence.(extrait Le Petit taillis, école de Naillac Bergerac)
France Télécom permet aux gens de ne pas se déplacer, c’est très pratique! En plus, Internet cela va plus vite que la Poste. Sur Internet pas la peine de te déplacer! Tu commandes juste en appuyant sur des touches et tu payes en même temps.Il y a bientôt une nouveauté sur Internet, c’est Netissimo. C’est Internet à grande vitesse. Ça sera à Bergeracqque au mois d’Avril. Sur Internet, si on veut regarder des images, c’est flou, alors qu’avec Internet à haute vitesse on voit bien les images, et on paye sous forme de forfait.(extrait du Petit Monde d’Edmond Rostand)

Après lecture de tous les journaux, un jury a attribué un prix à chaque école participante et chacune est repartie avec de nombreux cadeaux.