Yan Laborie

De part et d’autre de la vallée, la vigne ombre les coteaux qui dominent la ville. Occupant cette place centrale dans le paysage, la vigne s’inscrit ici comme une composante majeure de l’identité de la ville et, au-delà, de son aire urbaine, étendant sa culture autour d’elle sur plusieurs centaines d’hectares.

Et, personne à Bergerac n’ignore le poids de la viticulture dans l’économie locale ni n’omet de prêter attention à la situation du vignoble, comme cette année où le gel l’a meurtri.

À Bergerac, très rares sont aussi ceux qui ne sauraient être prêts à promouvoir et défendre les vins de ce grand vignoble dont, en revanche, ne sont pas toujours assez clairement perçues l’ancienneté de ses origines et les grandes phases de son développement, ce que l’on tentera d’approcher à la lumière de l’apport des historiens qui se sont penchés sur sa longue histoire.