2015

Convocation – ordre du jour

 

Madame, Monsieur,

Vous êtes invité(e) à participer à l’Assemblée Générale de l’A.L.E.P. qui aura lieu :

Jeudi 9 avril 2015 à 20 h 30

Maison des Associations Place Jules Ferry – Salle N° 2

                L’ordre du jour est le suivant :

  • Accueil
  • Présentation du vote de renouvellement du Conseil d’Administration
  • Rapport moral
  • Rapports d’activités
  • Rapport financier et rapport du commissaire aux comptes
  • Fixation du montant des cotisations
  • Vote pour le renouvellement du tiers sortant du CA
  • Clôture et verre de l’amitié.

Nous comptons sur votre présence.

Meilleurs sentiments.

Bergerac, le 10 mars 2014

Le Président,

Jean-Louis FEYFANT

P.J. :

– procuration

– élection au Conseil d’Administration

Accueil :

Le Président ouvre l’Assemblée Générale en remerciant les membres qui sont présents à cette réunion ou qui ont donné procuration à des tiers. Il cite également les personnes excusées (Armand Zaccaron, Jean Pierre FONMARTY).

Le Président rappelle ensuite le déroulement de la soirée et demande si d’autres candidatures au renouvellement du Conseil d’Administration sont à enregistrer.

Le tiers sortant est le suivant : COMBRET Daniel – FAGETTE Liliane – GUICHARD Daniel -LANGLAIS Christian – LAVAUD Marc – ROUSSEAU Jean-Pierre

Les candidatures enregistrées sont : BARBIER Brigitte – FAGETTE Liliane – GUICHARD Daniel -LANGLAIS Christian – LAVAUD Marc – ROUSSEAU Jean-Pierre – TARLÉ Gabriel.

Pas d’autre candidature formulée au début de cette assemblée.

La parole est laissée à deux représentants du club de « Cannes-bâton » qui présentent cette activité.

Ces sportifs souhaitent intégrer notre association à la rentrée de septembre en étant affiliés à l’UFOLEP.

Rapport moral

Mesdames, Messieurs, Chers amis,
Je vous remercie une nouvelle fois pour l’intérêt que vous portez à notre association par votre présence à ce rendez-vous annuel et pour le soutien que vous nous apportez ainsi. Nous en avons bien besoin.
C’est une nouvelle fois le moment de faire le bilan, de parler ensemble de l’ALEP et de ce qui s’est passé depuis l’année dernière. Et il s’en est passé des choses…
J’ai souhaité que cette Assemblée Générale sorte des sentiers battus et nous allons vous faire découvrir, en plus des aspects statutaires, une nouveauté.
Tout d’abord j’ai des choses importantes à vous dire : une mauvaise et des bonnes.

  • Je commence par la mauvaise.

Je souhaite juste faire un petit retour en arrière.
L’ALEP a vu le jour en 1998 pour que perdure une Fête des Écoles Publiques, alors menacée de disparition (eh oui déjà, mais c’était pour d’autres raisons !!!).
L’objectif d’alors n’est plus d’actualité aujourd’hui à Bergerac. Tout ce qui se fait de bien dans nos écoles publiques, et il s’y fait de belles choses, restera désormais confiné dans chacune d’elle et ne sera plus montré au grand public Bergeracois.
Terminé ce rassemblement d’envergure qui faisait le charme et la grandeur de cette grande réunion typiquement Bergeracoise.
La dernière « fête des écoles » qui n’a pas été reconduite dans sa formule habituelle mais sous une forme qui se voulait très innovante, « La Grande Récré », a été un échec cuisant pour nous sur lequel nous avons tiré un trait avant de tourner la page.
Si vous souhaitez des précisions, nous les tenons à votre disposition : « tombola trop faible, trop peu d’implication de la communauté scolaire le samedi, interdiction de la DASDEN de distribuer notre journal dans les écoles », etc.
Nous avons fait une dernière tentative pour reconduire au moins le journal des écoles « Brouillon de culture », mais à l’issue de l’ultime réunion avec les écoles qui ont bien voulu essayer, nous avons dû jeter l’éponge faute de participants.
Nous avons néanmoins laissé notre porte grande ouverte.
Nous avons adressé un courrier à toutes les Directrices et tous les Directeurs pour leur signifier notre position, à savoir que nous sommes toujours disponibles et à leur écoute pour les aider à nouveau, dans un projet commun qu’ils souhaiteraient réaliser et dans lequel nous pourrions avoir notre place.
Je dois reconnaître que nous avons tous été sonnés après cet épisode et nous nous sommes posé beaucoup de questions :

  • Quel avenir envisager pour l’ALEP ?
  • Comment remplacer cette activité originelle sans laquelle nous n’imaginions pas d’exister ?
  • Fallait-il continuer ou fallait-il s’arrêter ?

Passé le moment de doute et de désarroi nous nous sommes ressaisis et avons remis la machine dans le sens de la marche.
Nous avons choisi de continuer. Nous verrons bien si c’était le bon choix.

  • Je continue par une bonne nouvelle

Ces réflexions nous ont conduits à relancer certaines activités et à en imaginer des nouvelles. C’est ainsi que nous augmentons le rythme des conférences.
Je ne vous parlerai pas des projets, non pas par superstition, mais surtout parce qu’ils ne sont pas assez avancés pour être sûrs et dévoilés à ce jour.
L’un d’eux l’est un peu plus que les autres, « la réserve citoyenne », et nous pourrons en parler tout à l’heure lorsque Pierre Tardieu présentera ses rapports.
Pour relancer la machine, et par nécessité, tous les lundis le bureau se retrouve pour travailler sur les affaires en cours ou en préparation.
Le CA est moins souvent sollicité car la plus grosse partie du travail est déjà faite par ledit bureau.
J’avais tenté d’impliquer davantage les autres élus du CA en les sollicitant plus souvent mais comme leur présence a souvent été aléatoire, nous avons préféré favoriser cette nouvelle formule qui nous permet d’avancer plus vite.
Nous avons donc formalisé ces réunions du lundi qui sont passées du stade de réunions de travail informelles, à celui de vraies réunions du bureau, laborieuses et décisionnaires, bien que sans convocations officielles puisque régulières.
Nos différentes activités se portent bien et certaines prennent même une ampleur qui est encourageante :

  • La marche nordique qui a bien surmonté la scission provoquée par nos animateurs de la première heure, dépasse depuis l’année dernière les 70 licenciés.
  • Atout chœurs qui recevra près de 300 choristes régionaux au mois de mai est pas mal non plus. En 2014 les trois sites n’ont pas désempli de l’après-midi.
  • Les expositions ont toujours autant de succès.
  • Nous avons relancé nos conférences et je vous invite à noter la prochaine qui aura lieu le 22 mai à l’auditorium. Nous y accueillerons Francis Rocard, astrophysicien au CNES, directeur des recherches sur le système solaire.

Il viendra nous parler de l’expérience menée par l’agence spatiale Européenne, nommée « ROSETTA » qu’il a supervisée pour la partie Française.
Les pilotes de toutes nos actions vous donneront plus de détails dans la présentation du rapport d’activités et des projets en cours.
Je fais une brève allusion à notre flash infos. Il existe encore mais ne paraît pas aussi souvent que nous le souhaiterions, par manque de plumes, de temps, de bras et peut-être d’inspiration.
S’il y a des âmes d’écrivains ou de journalistes parmi nous, qu’ils veuillent bien se faire connaître…  

  • Je continue par une deuxième bonne nouvelle

(ce soir je vous ai promis une nouveauté)

L’arrêt de la fête nous ayant généreusement offert du temps libre, nous avons décidé de l’occuper en améliorant aussi notre communication.
Pour cela nous avons saisi l’opportunité qui nous est venue de notre députée.
Celle-ci nous a accordé une aide de 2300 € sur sa réserve parlementaire.
Nous avons décidé de la consacrer à l’amélioration de notre communication, donc de notre pérennité et de notre développement.
Nous avons choisi de le faire maintenant car à l’avenir cela pourrait être plus compliqué financièrement, de réaliser une telle opération. De plus elle est nécessaire tout de suite pour bien négocier ce virage important pour notre association.
Cette amélioration est une fusée à plusieurs étages :

  • L’achat d’un photocopieur d’occasion, performant, qui produit des formats A3-A4, noir et blanc et couleur. Il va nous permettre de ne plus dépendre d’imprimeurs extérieurs, donc de fonctionner avec un moindre coût, d’être plus réactifs et aussi autonomes. Avant nous sous-traitions toutes nos affiches et nos flyers.
    Nous envisageons même de le mettre à disposition d’associations plus petites et qui en auraient besoin. C’est déjà fait avec RESF et la LDH.
  • L’achat d’un vidéoprojecteur, que vous découvrez ce soir et qui va servir pour certaines présentations. Il servira à nouveau pour la conférence avec Francis Rocard ainsi que pour les suivantes.
  • Nous allons, après avoir hésité sur son utilité, compléter l’équipement par un écran de projection.
  • Nous avons acheté un robot pédagogique « Thymio 2 » qui a été mis à la disposition du CPC de Bergerac ouest pour un travail avec les élèves de ce secteur.
  • Enfin le gros morceau a été la construction d’un nouveau site internet que nous allons aussi vous faire découvrir grâce au vidéo projecteur.

C’est une première dans une Assemblée Générale de notre association.
Peut-être qu’à l’avenir nous pourrons même être modernes et vous présenter l’ensemble de la réunion sur cet écran.

Je tiens comme tous les ans à remercier très sincèrement tous ceux qui s’impliquent dans la gestion de l’ALEP et dans les diverses activités.
Je veux remercier tous ceux qui croient encore aux valeurs portées par notre association et y restent fidèles en adhérant.
J’adresse un merci particulier à tous nos partenaires, au premier rang desquels la ville de Bergerac et tous ses services, toujours à notre écoute, toujours aimables et avenants et toujours prêts à nous être agréables.

Sans ce partenariat et ces aides, financières et/ou logistiques, sur presque toutes nos activités, nous ne serions pas en mesure de les mener à bien.

Je dois dire aussi que nous sommes entrés dans une ère nouvelle avec l’arrivée de la CAB avec qui nous sommes aussi en relation, pour les lieux culturels et pour la communication. A ce jour nos liens sont tout aussi courtois qu’avec la ville de Bergerac et je m’en félicite.

Nous serons sans aucun doute amenés à développer ce partenariat et même à envisager un élargissement de nos activités au territoire des communes qui la composent.

Je formule le souhait qu’après la déception que nous avons connue l’année dernière, les efforts que nous avons engagés drainent un public plus nombreux vers les nombreuses animations de qualité que nous proposons.

Je voudrais finir par deux citations que nous devrions garder en permanence à l’esprit.
Nous en avons bien besoin après les évènements survenus en ce début d’année.

Article 1er de la Déclaration des Droits de l’homme et du Citoyen de 1789

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Article 1er de la Constitution Française du 4 octobre 1958
La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

Continuons à faire vivre l’ALEP et que ces valeurs demeurent notre fil conducteur.

Je vous remercie de votre attention.

Le Président
Jean Louis Feyfant

Présentation du site Internet de l’ALEP

Dans les premiers mois de l’année, le site Internet de l’ALEP a évolué. En nous inspirant du précédent, mis en œuvre par Michel BECHADERGUE, une nouvelle version a été construite avec l’aide une informaticienne. Ce site est présenté à l’assemblée à travers un survol des différents contenus.
Il est accessible à l’adresse suivante :

http://www.alepbergerac.com

 

Rapports d’activités


LA GRANDE RECRE

Actions en faveur des écoles publiques

L’ALEP n’a pas voulu clore le chapitre des relations avec les écoles publiques sans faire une ultime tentative en 2014. Après concertation avec les écoles, le principe d’une action en trois volets a été retenu :

  1. L’impression et la diffusion d’un journal « Brouillon de Culture » imprimé à 13 000 exemplaires et diffusé dans les foyers de la ville. Ce journal présentait un certain nombre d’articles provenant de diverses écoles.
  2. Une loterie vendue par les élèves des écoles publiques dont le bénéfice devait servir à financer une part de la production et de la distribution du journal évoqué ci-dessus.
  3. Un rassemblement dénommé « La Grande Récré » offert aux enfants, sans coût pour les familles en dehors des frais de buvette et de restauration. Cette manifestation qui s’est tenue le dernier samedi de juin présentait quatre volets:
    • Un tournoi de football préparé en amont dans les écoles par un intervenant de l’U.S. La Catte avec fourniture d’un Tee Shirt à chaque participant ;
    • Un relais par équipe par niveau ;
    • Des ateliers sportifs variés assurés par des éducateurs sportifs ;
    • Un spectacle de clowns en soirée.

Même si les participants ont apprécié ce qui leur était proposé, on ne peut que reconnaître l’échec de cette dernière tentative. Certes, le journal a été un produit de bonne qualité, mais il n’a pas pu être distribué au sein des écoles en raison du refus de Mme l’Inspectrice d’Académie malgré une réitération de notre demande.

La loterie n’a pas atteint la diffusion habituelle. Peu d’écoles ont accepté de participer.
Quant à la journée du samedi 28 juin, très peu d’élèves, très peu d’enseignants, l’éducateur de football a dû se démener pour faire venir les enfants engagés.

Pour être complet, il faut évoquer une implication financière très lourde qui sera développée par le trésorier.
Le bilan, réalisé en début d’année, le 10 novembre 2014 a été présenté au cours d’une réunion avec 4 écoles présentes et 2 excusées. Des propositions ont été faites pour la reconduction du journal. 18 écoles consultées, 9 écoles on répondu, 5 écoles favorables.

Alors, LA tentative de TROP ?

Depuis, l’ALEP a répondu favorablement à la demande du Conseiller Pédagogique de Bergerac-Ouest pour la mise à disposition d’un petit robot éducatif.

PROJET CULTUREL


Les expositions de l’ALEP

Au cours de l’année et depuis 15 ans, notre Association propose deux expositions picturales.
L’association en assure la réservation des lieux, les contacts avec leur propriétaire et la promotion.

L’une que nous appelons « Exposition Estivale » offre la possibilité à l’un(e) de ses adhérent(e)s d’exposer en solo.
Ces deux dernières années, ce fut dans le hall de l’Espace Culturel Michel Manet. L’artiste a en charge le vernissage, l’installation et les permanences.
Du 10 au 20 juin 2014, l’ALEP a organisé l’exposition de peintures de Line Théron intitulée : « Portraits ».
Le vernissage a eu lieu le mercredi 11 juin et environ 60 personnes y ont assisté.
La prise de parole très naturelle de Line a été appréciée.
Au cours de ces journées d’exposition, Line a assuré une permanence régulière qui lui a permis de rencontrer des visiteurs curieux et admirateurs de son œuvre.

L’autre appelée « Des Maîtres Peignent » (jeu de mots qui indique que des enseignants ont pris le pinceau) est ouverte, en automne, aux adhérents qui ont trouvé à s’évader dans leur passion. D’abord consacrée aux peintres, elle vient de permettre aux sculpteurs de montrer leurs réalisations.
Chaque exposant peut s’installer sur un espace égal pour tous, de deux m², à l’Espace 9 de la place Jules Ferry dans la Maison des Associations. La permanence est réalisée par les artistes qui s’entendent sur un tour de rôle. Le souhait est de pouvoir répondre au questionnement des visiteurs et de les conduire au travers des installations.
L’objet est de montrer un grand éventail de techniques, de sujets, d’inspirations et de stimuler ceux qui n’auraient pas encore oser montrer ce qu’ils aiment produire. Chacun est libre de proposer ce qu’il a créé sans qu’aucun jugement ne soit porté par le bureau de l’ALEP ou autres personnes.
Tout cela dans l’esprit de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité qui nous est cher.
Ne manquez pas de nous rejoindre.

L’Art, un credo de l’ALEP

Bien sûr l’Art (les arts) ne satisfait aucun besoin primaire (boire, manger, dormir) ni même secondaire ou tertiaire. Cependant l’Homme est agité par autre chose que par ses besoins basiques.
L’Art va bien au-delà d’être un support de connaissance, de culture, de socialisation.
L’Art propose un univers qui ne correspond pas à la réalité et qui permet un libre jeu des facultés ?
Il nous élève et nous libère en nous sortant du quotidien.
Il nous mène au rêve, à la création, à la curiosité, à l’étonnement, à la critique, à l’admiration, au rejet… Chacun peut produire à sa manière selon son goût sans comparaison avec quiconque.
N’est-on pas toujours émerveillé de voir comment la musique, la danse, ou un espace fleuri, une architecture, un site remarquable sont rassembleurs, internationaux et peuvent provoquer des moments d’échange, de convivialité et de bonheur.
L’Art c’est la Liberté, l’Égalité, la Fraternité.
Un monde sans Art serait froid, ennuyeux, sinistre : ce serait un monde sans émotions, sans amour, sans véritables êtres humains, sans femmes, sans hommes, sans enfants.
Pour un monde plus satisfaisant, il convient d’éveiller les enfants aux arts.
Notre Association Laïque d’Éducation Populaire vise à tout cela.

                                                                                                                      Jacques Legrand

CONNAITRE ET COMPRENDRE

Rendue plus disponible par la disparition de la fête des écoles, l’ALEP peut, entre autres projets, réactiver un programme déjà expérimenté les années précédentes et qui peut prendre une nouvelle dimension et mieux illustrer son intitulé.

Celui-ci se suffit à lui-même en affichant nos ambitions culturelles et d’éducation populaire.
Concédons que la première conférence a cédé à l’urgence du calendrier en programmant un « Comprendre 1914 » original et très documenté le 14 novembre, animé par Bernard DOUGNAC, docteur en histoire contemporaine. Mais la hâte liée à la date n’a pas comblé nos attentes en fait de public, et nous a servi de leçon et d’expérimentation pour une 2e conférence sur le retour du loup, présentée par Jean-Paul AURIAC, et dont nous ferons état dans le compte-rendu de 2015.

Le 3e étage de la fusée, si l’on ose dire, nous vaudra la présence illustre de Francis ROCARD, astrophysicien du CNES, et responsable du programme Rosetta-Philae. Retenez cette date du vendredi 22 mai à l’auditorium, et diffusez-la largement.

D’autres thèmes sont sous le coude et s’adapteront à l’actualité ou aux sources d’intérêt du public.

Pierre TARDIEU

MARCHE NORDIQUE

La croissance du groupe de marcheurs et marcheuses se poursuit régulièrement mais plus lentement dans les effectifs : on est passé de 32 en 2013 à plus de 70 en 2014 – actuellement 74. Aussi estimons-nous que ce chiffre constitue une sorte de plafond, au-dessus duquel se créeraient des problèmes de sécurité en rando, voire de relations internes.

Il nous a donc fallu faire face, en formant 2 autres animateurs déjà annoncés – Brigitte Barbier et Jean-Guy Fournier de Laurière. Malheureusement, Bernard Adamski, l’un des premiers animateurs sans qui le groupe n’aurait pu exister, nous a quittés, après 4 années d’une présence toute en efficacité et en joie de vivre ; il a payé cet investissement personnel trop intense d’une saturation qu’on ne peut que comprendre. On ne le remerciera jamais assez.

Deux autres postulants sont sur les rangs pour une formation qualifiante ; ainsi, avec Séverine Dumontet et Claude Tedeschi, l’équilibre sera assuré par 7 responsables sur le terrain.

Quantitativement, ce sont 44 sorties – reconnaissances et randos proprement dites – qui ont émaillé et égayé nos semaines et nos mois, quel que soit le temps ; mais l’effectif a tout de même pu varier d’une dizaine à 35. On a beau être aguerri, on n’en est pas moins homme ou femme.
Pointons particulièrement une journée entière à Cadouin, une autre à Daglan noyée et tronquée par le déluge, une participation au téléthon, une autre à Saint-Astier pour la fête de la marche nordique UFOLEP.

Cette variété de parcours est rendue possible par l’investissement sans faille des animateurs, mais aussi celui d’un certain nombre de marcheurs « de base » bien dans le ton du groupe.  Notons aussi les activités conviviales qui soudent les marcheurs et que gère un trio de volontaires : goûter en fin de rando, galette en janvier, repas festif en novembre. Si ce besoin se fait sentir, c’est signe de bonne santé.

Je ne voudrais pas terminer sans évoquer un projet apparu récemment, et encore dans les limbes : reconnaître et officialiser un parcours partant des sources du Caudeau et arrivant à son confluent avec le Dordogne, soit 38km. Une gageure peut-être, mais nous verrons bien.

                                                                                                                            Pierre TARDIEU

ATOUT CHŒURS 2014

L’édition 2014 de la rencontre régionale de chorales et groupes vocaux a eu lieu le dimanche 18 mai. Ce sont huit chœurs qui se sont produits devant un public chaque année plus nombreux, dans trois lieux du centre historique de la ville : l’église St Jacques, le cloître de la maison des vins et le temple protestant.

Ces groupes, issus de la région Aquitaine et même au-delà : Haute-Vienne, Gironde, Charente Maritime, Dordogne, sélectionnés sur la qualité et la variété de leur répertoire ont permis au public de découvrir pour certains le chant choral, et pour tous de l’apprécier. Fidèle à sa politique d’ouvrir la culture au plus grand nombre l’ALEP a fait de cette journée un moment de convivialité et de gratuité totale.

Pour ceux des participants qui le souhaitaient une visite de Bergerac a été organisée dans la matinée, grâce à des « guides » bénévoles, particulièrement au fait de l’histoire locale.

Le repas de midi offert à tous les choristes (260 repas) a permis à ceux-ci de lier connaissance pour éventuellement envisager des rencontres et des échanges.

En fin d’après-midi sur la Place du Livre de Vie, un « bouquet final » a réuni tous les groupes qui ont chacun interprété un seul chant de leur répertoire devant les spectateurs rassemblés. Ces derniers avaient été invités à attribuer le prix du public à l’un des groupes. C’est la chorale MUSICALIS de Saintes qui a été désignée et donc invitée d’office à l’édition 2015, invitation à laquelle elle a répondu avec enthousiasme.

Cette rencontre ne se voulant en aucune manière une compétition entre les chorales, un cadeau/souvenir de la journée, financé par l’ALEP, a été remis à chacune, sous forme de produits gastronomiques locaux. Enfin, un vin d’honneur offert par la mairie a permis de clore chaleureusement cette rencontre musicale et chaleureuse.

Cette manifestation doit son succès au travail réalisé tout au long de l’année par un groupe de bénévoles membres de l’ALEP ou amateurs de chant choral.

La quatrième édition aura lieu le 17 mai 2015, et se déroulera globalement dans les mêmes conditions. Un gros effort va être porté sur la communication, afin que le maximum de personnes dans la région en soient informées. Un nouveau site de l’ALEP est en cours de réalisation et il sera possible d’y trouver toutes les informations sur les éditions passées et à venir. Il est à noter que les aides accordées par les différents partenaires : municipalité, maison des vins, conseil général, député –   soit sous forme financière, soit par la mise à disposition gratuitement de locaux et de matériel, permettent seules de rendre possible cette manifestation. Si elles venaient à diminuer, voire à disparaître, l’avenir d’ATOUT CHŒURS serait fort compromis.

JP FONMARTY

LIVRE LIBRE

La vie de nos 4 boîtes à lire (accueil mairie, annexe mairie à Caville, auditorium François Mitterrand, maison des associations Jules-Ferry) est un long fleuve tranquille, sur lequel surfe le public en toute tranquillité, prenant, donnant et mettant de l’ordre. Le renouvellement et le partage sont le lot quotidien.

C’est ce qui nous incite à mettre en place une 5e boîte, dédiée à la littérature enfance-jeunesse ; les démarches ont été faites auprès du service culture de la mairie et de l’adjoint en charge de ce secteur, qui suivent l’opération avec les services techniques municipaux.

L’ensemble des rapports d’activités est approuvé à l’unanimité des présents.

RAPPORT FINANCIER

Les comptes sont présentés et commentés par le trésorier, Michel Béchadergue.

RAPPORT DU CONTRÔLEUR AUX COMPTES

Lecture et commentaire du rapport du contrôleur aux comptes par son auteur, Francis Dufau.

Le rapport financier est adopté à l’unanimité.

DESIGNATION DU CONTROLEUR AUX COMPTES


Francis DUFAU est reconduit dans cette fonction qu’il accepte d’exercer pour l’année à venir.

FIXATION DU MONTANT DES COTISATIONS

Trois niveaux de cotisations sont définis. Un rappel des montants de cotisation pour les années antérieures montre une très grande stabilité du coût de l’adhésion à l’ALEP.
Celles-ci doivent néanmoins tenir compte de la hausse de la part le la Ligue de l’enseignement et de l’état de nos ressources.

 

Formule Montant Observations
Simple 23,00 € •       21 € en 2010

 

•       22 € en 2013

UFOLEP 37,00 € •       35 € en 2010

•       35 € en 2013

UFOLEP

(Risque 2 – Arts martiaux)

40,00 € Nouveau
Élections des membres du Conseil d’Administration

Le vote a lieu pendant la pause. 42 suffrages sont exprimés. Les candidatures enregistrées sont :
BARBIER Brigitte – DAYRE Roland – FAGETTE Liliane – GUICHARD Daniel – LANGLAIS Christian – LAVAUD Marc – ROUSSEAU Jean-Pierre – TARLÉ Gabriel.
Les candidats recueillent chacun 42 voix, leur élection est donc acquise.

Composition du Conseil d’Administration

Renouvelable en 2016

BECHADERGUE Michel – Trésorier

FEYFANT Jean-Louis – Président

PRADIER Serge

LEGRAND Jacques

Renouvelable en 2017

BARBIER Brigitte

DESBOUIT Henri-Marc

FONMARTY Jean-Pierre

FRELAT-LACOMBE Brigitte

MARTY Marie-Madeleine

TARLÉ Gabriel

Renouvelable en 2018

FAGETTE Liliane – Vice-Présidente

DAYRÉ Roland

GUICHARD Daniel – Secrétaire

LANGLAIS Christian – Secrétaire Adjoint

LAVAUD Marc

ROUSSEAU Jean-Pierre – Trésorier Adjoint

Membres de droit

  • l’Inspecteur de l’E.N. Bergerac-Est : M. MAURICE ;
  • Mme l’Inspectrice de l’E.N. Bergerac-Ouest : Mme MIRASSOU ;
  • Représentante de M. le Maire de Bergerac ;
  • Représentants de la FCPE : 2 ;
  • Représentant des Francas 24 : Pierre TARDIEU.

 

Présentation des projets

L’ALEP a été représentée aux Assises Départementales autour des Valeurs de la République. L’ALEP s’est déterminée sur deux actions :

  • Une conférence sur le thème « Illettrisme et laïcité » avec l’intervention du Professeur Bentolila. Accord de principe de celui-ci. Gabriel TARLÉ rappelle les liens qui peuvent exister entre les deux termes, en indiquant que l’échec dans les missions de l’école est la première étape de la décrédibilisation des institutions.
  • Une conférence, moins avancée, sur Sport et Laïcité. Des contacts sont pris avec des intervenants qualifiés.

L’ordre du jour étant épuisé et plus aucune question n’étant soulevée le Président invite les participants à prendre le verre de l’amitié.