2017

Dans le cadre du cycle Roman Polanski

 

Cinéma Le Cyrano – Bergerac

Dernière minute – Dernière minute – Dernière minute
***********************************************************

Le Cinéma Grand Ecran vient d’apprendre que le distributeur du film « Le Bal des Vampires » ne pouvait plus le lui communiquer car il ne dispose plus des droits de ce film dans son catalogue.

De ce fait, afin de maintenir la séance de jeudi 16 novembre, il propose de projeter le film « Tess » de Roman Polanski.
Film sorti le 31 octobre 1979 (2h 51min)

Dans l’Angleterre du 19ème siècle, un paysan du Dorset, John Durbeyfield, découvre par hasard qu’il est le dernier descendant d’une grande famille d’aristocrates. Motivé par le profit qu’il pourrait tirer de cette noblesse perdue, Durbeyfield envoie sa fille aînée, Tess, se réclamer de cette parenté chez la riche famille des d’Urberville. Le jeune Alec d’Urberville, charmé par la beauté de sa « délicieuse cousine », accepte de l’employer et met tout en œuvre pour la séduire. Tess finit par céder aux avances d’Alec et, enceinte, retourne chez ses parents où elle donne naissance à un enfant qui meurt peu de temps après.
Fuyant son destin, Tess s’enfuit de son village et trouve un emploi dans une ferme où personne ne connaît son malheur. Elle y rencontre son véritable amour : un fils de pasteur nommé Angel Clare. Ce dernier, croyant que Tess est une jeune paysanne innocente, tombe éperdument amoureux d’elle et, malgré l’abîme social qui les sépare, la demande en mariage.

 

Jeudi 16 novembre 2017 – 20H00

Le Bal des vampires (annulé)


Un film de 1968 – 1h50
Précédé du court métrage « Novembre »  (Détails ci-dessous)

Persuadé que les vampires existent, le professeur Abronsius consacre tout son temps à la traque de cette espèce effrayante. Accompagné par son fidèle assistant, le jeune Alfred, ce scientifique farfelu parcourt la Transylvanie et finit par arriver dans un petit village qui semble être un nid de vampires. Dans la taverne, des gousses d’ail ornent les murs. Les habitants n’osent répondre à ses questions et semblent terrifiés par une étrange présence.

Le Bal des vampires, premier film en couleurs du pas-encore-palmé Roman Polanski sort en 1968, coincé entre Répulsion (1964) et Rosemary’s Baby (1968). Abonné aux Ours depuis Répulsion (Ours d’argent à Berlin) et Cul-de-sac (Ours d’or), Polanski mêle le comique à l’horrifique dans ce long métrage qui ne se contente pas d’être une simple parodie de film de genre. On se laisse entièrement vampiriser par le charme farfelu et poétique d’une oeuvre trépidante. Le Bal des vampires, c’est la face solaire du cinéaste loin des angoisses tourmentées et torturées de Rosemary’s Baby. C’est aussi le souvenir d’un doux visage, celui de Sharon Tate, actrice à la chevelure flamboyante et compagne du cinéaste sauvagement assassinée.

Sharon Tate
(1943-1969)
Sharon Tate, mariée à Polanski durant 18 mois est morte assassinée en août 1969. Elle a tourné dans plus d’une quinzaine de films entre 1961 et 1968.
Son premier film notable:
Le mystère des treize en 1966

 

 

 

 

 

Court-métrage :

Novembre.

Réalisation Marjolaine PERRETEN – Animation, France, 2015 – durée : 4 min
L’automne s’est installé sur les bords du ruisseau.
Des petits animaux s’activent pour préparer la grande saison hivernale.

_____________________________________________________________________________

Jeudi 12 octobre 2017 – 20H00

Sorti le 09 mars 1962 en Pologne (1h34)
Premier long métrage de ce réalisateur

 

_____________________________________________________________________________

Jeudi 21 septembre 2017 – 20H00

 

Cinéma Le Cyrano – Bergerac

 

Dans le cadre du cycle Roman Polanski

Un film de 2010

Précédé d’un court métrage : JE TE TIENS, TU ME TIENS (détails ci-dessous)

The Ghost, un  » écrivain – nègre  » à succès est engagé pour terminer les mémoires de l’ancien Premier ministre britannique, Adam Lang. Mais dès le début de cette collaboration, le projet semble périlleux : une ombre plane sur le décès accidentel du précédent rédacteur, ancien bras droit de Lang…

Description de cette image, également commentée ci-après

Né à Paris, Roman Polanski a pourtant passé son enfance en Pologne. Echappé du ghetto de Cracovie, il perd sa mère dans les camps et ne reverra son père qu’après la guerre. Ce traumatisme et le manque d’affection marquera toute son oeuvre.
Dans les années 50, Roman Polanski tourne dans plusieurs films et entre à l’école de cinéma de Lodz, où il réalise plusieurs courts métrages. En 1962, il réalise son premier long, Le Couteau dans l’eau. Nommé à l’Oscar du Meilleur film étranger, le film permet au jeune cinéaste de partir en Angleterre où il réalise, entre autres, le thriller Repulsion (Ours d’argent à Berlin), l’étrange Cul-de-sac (Ours d’Or à Berlin) et la comédie d’horreur Le Bal des vampires.
Ces succès critiques et commerciaux lui permettent de réaliser son premier film hollywoodien en 1968, le thriller fantastique Rosemary’s Baby. L’année suivante, sa femme, Sharon Tate, est assassinée par le tueur en série Charles Manson. Il revient alors en Europe pour tourner le très violent Macbeth. Mais c’est en 1974 qu’il obtient son plus grand succès public et critique avec Chinatown, qui reçoit 11 nominations aux Oscars.Roman Polanski réalise alors le mélodrame Tess (nommé 6 fois aux Oscars) en hommage à sa femme. Dans les années 80 et 90, il alterne des films commerciaux comme Pirates et La Neuvieme Porte et des films plus intimistes comme La Jeune Fille et la Mort, sans connaître le succès rencontré dans les années 60/70.
Roman Polanski renoue avec le succès en 2002 grâce au Pianiste, film au sujet plus personnel, celui de l’occupation de la Pologne et du ghetto de Varsovie pendant la Seconde Guerre mondiale. Le film lui vaut la Palme d’Or à Cannes. Trois ans plus tard, il réalise Oliver Twist, adaptation du classique de Charles Dickens. Après une longue parenthèse, Polanski revient en 2010 avec le thriller The Ghost Writer, emmené par Ewan McGregor et Pierce Brosnan.

En début de séance diffusion du

_____________________________________________________________________________

Lors de la séance du 15 juin 2017, le public sera amené à se prononcer sur le programme de la rentrée de septembre. Un questionnaire/offre sera remis à chaque spectateur qui pourra émettre un souhait sur les thèmes, les pays, les réalisateurs, etc.

_____________________________________________________________________________

Les films retenus pour le 2° trimestre 2017 sont consacrés au cinéma Américain. Ils ont été choisis dans la sélection des spectateurs.

_____________________________________________________________________________

Le 3° : « Million Dollar Baby » de Clint Eastwood – 2005 – « 2h12mn »

Jeudi 15 juin 2017 – 20h00

Rejeté depuis longtemps par sa fille, l’entraîneur Frankie Dunn s’est replié sur lui-même et vit dans un désert affectif, en évitant toute relation qui pourrait accroître sa douleur et sa culpabilité.
Le jour où Maggie Fitzgerald, 31 ans, pousse la porte de son gymnase à la recherche d’un coach, elle n’amène pas seulement avec elle sa jeunesse et sa force, mais aussi une histoire jalonnée d’épreuves et une exigence, vitale et urgente : monter sur le ring, entraînée par Frankie, et enfin concrétiser le rêve d’une vie.
Après avoir repoussé plusieurs fois sa demande, Frankie se laisse convaincre par l’inflexible détermination de la jeune femme. Une relation mouvementée, tour à tour stimulante et exaspérante, se noue entre eux, au fil de laquelle Maggie et l’entraîneur se découvrent une communauté d’esprit et une complicité inattendues…


___________________________________________________________________________

Le 2° :   « 12 hommes en colère » de Sidney Lumet – 1957

Jeudi 18 mai 2017 à 20 h 30

Un jury de douze hommes se retire pour juger un jeune homme accusé du meurtre de son père. Situé au coeur de la Cour de justice de New-York est un coup de maître du jeune réalisateur en 1957.

 Nous aurons le plaisir d’accueillir à nouveau Alain Gentès, psychanlyste, qui donnera son avis sur le film et échangera avec le public.

La séance sera précédée par la diffusion d’un Court-métrage : La queue de Yacine Sersar – 2013 – 10 minutes
(Dans un supermarché bondé, un homme patiente à la caisse. Pour avoir laissé passer une jeune femme avec un article, il s’attire les foudres d’autres clients)


Le film de la soirée

___________________________________________________________________________

Le 1° : « Barry Lyndon » de  Stanley Kubrick – Jeudi 13 avril à 19h30

En raison de la durée de ce film (3h7″)nous n’avons pas projeté de court métrage en début de soirée. Pour commenter « Barry Lindon« , nous avons eu le plaisir d’accueillir monsieur Didier Joyet, professeur d’anglais. Il est intervenu après la projection du film, en binôme avec Jean Claude Pelissolo.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 3° : « Million Dollar Baby » de Clint Eastwood

 

 

 

 

 

___________________________________________________________________________


Pour bien démarrer cette année 2017, l’ALEP et les spectateurs du ciné club avaient décidé de programmer les films de 3 REALISATRICES de cinéma pour ce 1° trimestre.

Le 1° : « L’Adversaire » Nicole Garcia
Le 2° : « Le Bonheur » Agnès Varda
Le 3° : « Polisse » Maïwenn

Chaque fois que ce sera possible nous inviterons une personnalité, en relation avec le film de la soirée, qui viendra s’ajouter à la prestation de notre « monsieur cinéma », Jean Claude Pelissolo.

Lors de la séance de « L’Adversaire » nous avions invité un psychanlyste, Alain Gentès, que nous remercions bien sincèrement pour son intervention. Cette nouvelle formule a été fort appréciée du public qui aurait bien prolongé cet échange.

Celle du « Bonheur » était suivie par l’analyse d’un professeur de Philosophie, Philippe Solal. Celui-ci a bien voulu apporter va vision sur le sujet du film dont certains aspects peuvent être sujets à différentes interprétations.

Pour « Polisse« , nous avons eu le plaisir d’accueillir monsieur le commissaire de Bergerac et son adjoint. Le débat s’est poursuivi très tard dans la soirée, tellement le sujet est vaste et les intervenants passionnants.

16 mars 2017 – 20h30

Ouverture de la soirée par un court métrage d’animation d’Amélie Harrault : Mademoiselle Kiki et les Montparnos.


9 février 2017 – 20h30
 

Ouverture de la soirée par un court métrage de Sammy Hosseny : La grippe du panda
Suite…1
Suite…2


26 janvier 2017 – 20h30

Ouverture de la soirée par un court métrage : Rhapsody
Après le film, échanges avec un psychanalyste, invité par l’ALEP.