2018

Pour cette nouvelle saison nous allons proposer 2 séances par mois :

1 sera consacrée à un cycle (réalisateur, thème, pays, acteur, etc.)
1 autre proposera une comédie

___________________________________________________________________________

Prochaine séance : jeudi 27 septembre à 20h00

La cérémonie de Claude Chabrol

Sorti en 1995 – Durée 1h51

Sophie, bonne analphabète et secrète mais dévouée, est engagée au service d’une famille bourgeoise de Saint-Malo. Son amitié avec la postière, curieuse et envieuse, va déclencher une série de drames.

___________________________________________________________________________

Reprise des séances après la pause estivale,
Les adhérents reçoivent les infos directement par mail.

Jeudi 13 septembre

A 19 h 15 : « To be or not to be » de Lubitsch
Vers 21 h 40 : « Le Dictateur » de Charlie Chaplin

Entre les deux séances, nous consacrerons un moment pour prendre un verre de l’amitié et… parler cinéma !

Une troupe de comédiens polonais se retrouve embarquée dans la résistance…
L’action se passe à l’orée de la Seconde Guerre mondiale (1939), et est traitée sur le ton de la comédie. Une troupe de théâtre polonaise répète laborieusement une pièce mettant en scène Hitler, alors que dans la réalité les troupes allemandes vont envahir la Pologne. Censurés, le théâtre et ses acteurs doivent redonner Hamlet. Un jeune pilote de bombardier est amoureux de l’actrice, Maria Tura. En essayant de la contacter depuis Londres, il découvre une opération d’espionnage visant le démantèlement de la Résistance polonaise…

Dans le ghetto juif vit un petit barbier qui ressemble énormément à Adenoid Hynkel, le dictateur de Tomania qui a décidé l’extermination du peuple juif. Au cours d’une rafle, le barbier est arrêté en compagnie de Schultz, un farouche adversaire d’Hynkel…

Ce film, conçu avant l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale, fut le plus grand succès commercial de Charlie Chaplin1 et contribua à mobiliser l’opinion publique nord-américaine en faveur des démocraties européennes, à une époque où seul le Royaume-Uni résistait encore à l’Allemagne nazie. Il est ouvertement inspiré par le régime nazi mis en place par Hitler. Le gouvernement allemand a d’ailleurs protesté officiellement contre sa réalisation et demandé l’abandon de ce projet, que Chaplin a tenu à terminer malgré ces pressions2.

___________________________________________________________________________

Notre ciné club fait une pause estivale.
Les séances reprendront en septembre et seront choisies en fonction du dernier sondage réalisé par le biais de Google Forms.

Vous recevrez directement les informations par mail et pourrez aussi les trouver sur ce site : onglets « AGENDA« , « CINÉMANIA« , et sur la page d’accueil.

___________________________________________________________________________
Pour ce 2° trimestre 2018 l’ALEP vous propose une série de films de science fiction.

Jeudi 21 juin à 20h00

Film de Fritz Lang – 1927 – 2h33mn

Des ouvriers travaillent dans les souterrains d’une fabuleuse métropole de l’an 2026.
Ils assurent le bonheur des nantis qui vivent dans les jardins suspendus de la ville.
Un androïde mène les ouvriers vers la révolte.

En 2026, Metropolis est une mégapole dans une société dystopique divisée en une ville haute, où vivent les familles intellectuelles dirigeantes, dans l’oisiveté, le luxe et le divertissement, et une ville basse, où les travailleurs font fonctionner la ville et sont opprimés par la classe dirigeante.

Maria, une femme de la ville basse, essaie de promouvoir l’entente entre les classes, et emmène clandestinement des enfants d’ouvriers visiter la ville haute ; le groupe se fait repousser par les forces de l’ordre, mais Freder Fredersen, le fils du dirigeant de Métropolis, tombe amoureux d’elle. En descendant dans la ville basse pour la retrouver, il voit un ouvrier épuisé défaillir à son poste de travail, le rythme imposé par les machines étant trop élevé…

______________________________________________________________________

Jeudi 24 mai à 20h00

Film de Stanley Kubrick – 1980 – 2h26mn

Jack Torrance (Jack Nicholson), ex-professeur qui se voudrait écrivain, est reçu à un entretien d’embauche pour le poste de gardien d’Overlook, un palace isolé dans les montagnes Rocheuses du Colorado, vide et coupé du reste du monde durant l’hiver.
Le directeur de l’hôtel avertit Jack que le précédent gardien, Grady, a sombré dans la folie et massacré sa femme et ses deux filles jumelles avec une hache avant de se suicider avec une arme à feu.
Jack accepte malgré tout le poste consistant à entretenir l’hôtel durant l’hiver : il profitera de la solitude pour écrire enfin son livre. À des centaines de kilomètres de l’hôtel, son fils Danny a des visions sanglantes qui l’avertissent d’un danger…

_____________________________________________________________________________

Jeudi 26 avril à 20h00

1° partie : « 5 m 80 » de Nicolas Deveaux. Film d’animation. 2013 . 5 mn

Film de la soirée

De Franklin J. Schaffner – 1968 – 1h52 »

Égaré dans l’espace-temps, un engin spatial américain s’écrase en 3978 sur une planète inconnue. Les astronautes Taylor, Landon et Dodge découvrent que les hommes primitifs de cette planète mystérieuse sont placés sous le joug de singes très évolués…

_____________________________________________________________________________

Jeudi 22 mars à 20h00

Suite au retrait des droits de diffusion par le distributeur, « Mort à Venise » ne pourra pas être diffusé ce soir.

Nous proposons en remplacement « Affreux, sales et méchants » d’Ettore scola.

1° partie – « Tourette et Péroné » – 2012 – 3 mn

Pour les fans de Corinne Massiero (capitaine Marleau)

Un plan fixe sur un canapé, un couple. Suite à un choc post-opératoire, l’homme n’a plus qu’une seule expression : le rire. Sa femme raconte la solitude et le désarroi dans lesquels cette situation les a plongés progressivement.

Film de la soirée

D’Ettore scola – 1976 – 1h55 »

Dans un bidonville à Rome, Giacinto règne en tyran sur sa nombreuse famille. Tous acceptent son autorité et sa mauvaise humeur, car le patriarche possède un magot que chacun espère lui voler. Chaque jour, il lui faut trouver de nouvelles cachettes et défendre son bien fusil en main. Lorsqu’il décide d’installer sa concubine dans le baraquement, la révolte gronde…

_____________________________________________________________________________

Jeudi 08 février à 20h00

1° partie – Fresh Hare – 1942

Court métrage d’animation de Friz Freleng

Le titre est un calembour typique de la WB qui a peu ou rien à voir avec l’intrigue…
Elmer Fudd essaie d’attraper le « recherché » Bugs Bunny. Bugs verrouille Elmer à la bombe qu’Elmer essayait d’obtenir…

 

 

 

Film de la soirée

D’Ettore Scola – 1983 – Durée 1h52

Dans une salle de bal redéfile l’histoire de la France, des années 20 aux années 80, au gré des musiques qui ont rythmé ces décennies. Le Front Populaire, la Seconde Guerre mondiale, la Libération et Mai 68 sont ainsi évoqués sur fond de jazz, de rock’n’roll et de musique disco.

Pour Scola, « Le bal », est un film muet dont les dialogues existent au travers des sourires, des mouvements, des musiques. Une audace incroyable, presque insensée, d’adapter ce spectacle théâtral, avec un lieu unique, aucun dialogue et uniquement de la musique comme décor sonore. Un pari fou que seul un maître du septième art pouvait réussir. Le résultat dépasse tous les espoirs…(Allociné)

___________________________________________________________________________

Jeudi 25 janvier à 20h00


1° partie
DJEKABAARA  Enis Miliaro, 2013

Court métrage, humour, France – 5mn

Une rencontre improbable entre un berger malien et un consultant français.

Presse : L’histoire drôle qui sert de contexte à la rencontre est plutôt bien mise en images, surtout dans les décors immenses d’Afrique noire.

 

 

 

Film de la soirée

D’Ettore Scola – 1974 – Durée 2h04

 

Italie, 1944. Gianni, Nicola et Antonio se lient d’amitié alors qu’ils ont pris le maquis pour combattre les Allemands. Lorsque sonne l’heure de la libération, un monde nouveau s’offre à eux. Militants fervents, pleins de rêves et d’illusions, les voici prêts à faire la révolution.

Alors que tous trois, à des périodes différentes, vont avoir une aventure avec Luciana, aspirante actrice, la vie les sépare après la chute du régime fasciste et l’avènement de la République. Gianni, avocat en quête de clients, épouse Elide, la fille d’un grossier parvenu, puis se retrouve veuf. Nicola, qui se vouait à être critique de cinéma, devient enseignant en province où il abandonne sa famille pour Rome. Antonio restera brancardier dans un hôpital romain mais lui finira par épouser Luciana.

Par hasard, tous trois se rencontrent mais la communication entre eux est devenue bien différente de celle de leur jeunesse : « Nous voulions changer le monde, mais le monde nous a changés ! », déclare l’un des protagonistes…(Wikipédia)

 ________________________________________________

 

L’ALEP vous présente ses meilleurs voeux pour 2018.


Nous allons tout faire pour que cette année soit encore plus agréable et encore plus cinématographique.
Elle va commencer par un nouveau rendez-vous, le mardi soir, avec une comédie.
Celle-ci viendra en plus des séances mensuelles sur les films du patrimoine, maintenues le jeudi soir.
Nous espérons répondre ainsi aux souhaits et aux envies du public.
Et toujours :
– La
présentation, les détails et commentaires les plus complets sur le film, les acteurs, le réalisateur, par notre spécialiste, Jean-Claude Pelissolo,
– En 1° partie, un court métrage inédit.

La 1° séance a été choisie en hommage à Jean Rochefort, récemment disparu.

Mardi 9 janvier 2018 – 20h00


– En 1° partie « 5,80 mètres » – détails ci-dessous

– Salut l’artiste

Comédie – Réalisateur, Yves Robert – 1973 – Durée 1h36 mn

Nicolas est un comédien de quarante cinq ans, qui passe son temps à travailler : cinéma, théâtre, radio, télévision, cabaret, publicité… Il court sans cesse entre deux maquillages, hésite entre deux femmes. Rien ne le décourage, ni personne. Cependant, la solitude tombe doucement sur lui. Il tente de reconquérir ses deux femmes mais un événement très imprévu compromet ce projet.

Drôle de film drôle (ah ! le rire de Françoise Fabian lorsque Marcello Mastroianni lui apprend, après leur séparation, que sa femme légitime attend un enfant dun autre!). Avec[…] une vraie mélancolie sur les petites gens du spectacle, tous les obscurs, les sans gloire. Le plus tendre des films de Yves Robert (Pierre Murat, Télérama).

 

5,80 mètre

Court métrage de Nicolas Deveaux – 2013 – Durée, 5′ 23″

Un troupeau de girafes se lance dans un enchaînement de plongeons acrobatiques de haut vol dans une piscine olympique déserte… .

Diplômé de Supinfocom, une école de formation à la création numérique, Nicolas Deveaux est scénariste et réalisateur de films d’animation. Le succès remporté par son éléphant qui saute sur un trampoline (7 tonnes 3, film de fin d’études achevé en 2002) lui a permis de réaliser d’autres projets. Dans une série de films mettant en scène des animaux, il perfectionne son style hyperréaliste. Le dernier en date est 5,80 mètres.